L'AUTRE APPROCHE DE RESOLUTION DE PROBLEME D'AUTONOMIE DES VEHICULES ELECTRIOUES

Les objectifs internationaux aspirent aux progrès techniques avec la volonté de réduire les rejets polluants et préserver la planète.

Même les grandes puissances économiques seront contraintes de limiter les émissions de CO2 et gaz à effet de serre.

Ne disposant pas des solutions appropriées, pour assurer aux véhicules électriques des prix, et des performances convenables ; attendues par les usagers, les recherches sont dirigées actuellement vers l'amélioration de la capacité des batteries et la rapidité de charge des terminaux de recharge.

Afin d’assurer une vraie autonomie aux véhicules électriques il est absolument nécessaire de donner la possibilité de récupérer de la charge des batteries en roulant.

            Certains industriels ont eu les mêmes résonnements ce qui a aboutis aux essais de systèmes de recharge de batteries par induction enfuis dans la chaussée, qui semble fonctionner correctement mais représente des investissements colossaux et des travaux énormes pour la mise en place de tels installations.

Depuis quelques années je me suis penché sur le problème de l’autonomie des véhicules électriques, pour observer qu'il nous sera très difficile voire impossible d'obtenir de l’autonomie suffisante en ajoutant à l'infinie des batteries, et avoir des véhicules au prix raisonnable afin de les mettre à disposition de plus grand nombre.

Constatant cela, j’ai imaginé et réussie à mettre au point de diverses inventions, permettant de réaliser des économies substantielles sur le volume des batteries, pour un coût raisonnable ; tout en augmentant l'autonomie des véhicules.

L'un des concepts : fonctionnant à base des ressorts-moteur, concernant un recycleur de charge des batteries NOMADE que j’ai nommé « SPRING-FORCE » est actuellement au stade de prototype numérique est en attente de partenaires disposant des moyens de développements pour lui assurer un déploiement sur le marché d'automobile électrique très prometteur.

Le procédé est destiné à récupérer de l’énergie cinétique du véhicule, la stocker dans les ressorts-moteur de l'appareil, puis ; à l'aide d'un alternateur, recycler et entretenir la charge des batteries du véhicule en déplacement, pour prolonger considérablement l’autonomie du véhicule.

J'ai décidé de le produire et distribuer si j’arrive à trouver des partenaires de bonne volonté pour m’y aider. car tout seul je ne possède pas les moyens nécessaires pour mener à bien d'une tache pareille.

Si vous êtes intéressés par le développement d'une autre approche de résolution de problème d’autonomie des véhicules électriques prometteur, je suis à votre disposition pour étudier toutes propositions de partenariats.

 

 

ABREGE

« SPRING-FORCE » est un système récupérateur de charge des batteries NOMADE, qui telle une dynamo de vélo en cours des déplacements, et entre deux arrêts à la borne de recharge, peut procurer le statut de grandes routières aux véhicules électriques et hybride rechargeables.

L'Invention en question est destinée à récupérer de l'énergie cinétique du véhicule, afin d’actionner un alternateur, pour recycler et maintenir la charge des batteries du véhicule électrique à un niveau suffisant, pour effectuer des déplacements de longue distance en marche 100 % électrique.

L’appareil  est  monté  de  manière  à  être  en  liaison  avec  un  axe  tournant  du  véhicule  électrique  en mouvement  par  l’intermédiaire  d’une  roulette  de  caoutchouc  (1),  lequel permet  d'actionner  un réducteur des forces (3), et par l’intermédiaire des axes lanceur (4) collaborent avec un pivot antiretour (6), qui actionnent les engrenages coniques (5), pour faciliter le remontage des ressorts-moteur (14), et relancer en permanence de façon alternée les roues d’inertie (9) couplée à l’axe du rotor (7) d’un rotor d’alternateur (10).


BESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswy

            

                      9

9

3

14     

       14

1

5

Service simple et gratuit

Créer un site gratuit